25 octobre 2015

La pluie teste Alexandrie

 

Photo: Owarindé Adéyèman/ Egypte Octobre 2015
Le quartier Mancheya inondé après la pluie du 25 octobre 2015

 

Alexandrie, la ville où est implantée l’université Senghor, craque sous une petite pluie ce dimanche 25 octobre 2015.

On se croirait quelque part en Afrique de l’Ouest; bon à Cotonou pour ceux qui connaissent l’état de certaines rues de la capitale économique du Bénin après une pluie. Ici, les rues sont également inondées, surtout le quartier Mancheya, non loin de l’université Senghor d’Alexandrie, et juste derrière le consulat de France. Depuis le 10e étage, à travers les glaces, la scène est mieux vécue. Nul n’est épargné : les taxis  peinent à circuler, les tibias de quelques piétons intrépides trempent dans l’eau et du coup, c’est un moment de nostalgie pour certains auditeurs de l’université Senghor : «Il y a aussi des inondations ici ! » grande est la surprise pour un groupe de Camerounais qui plaisantent : « Il nous faut donc des bottes ici quoi? Allons déjà lancer nos commandes de bottes sur Jumia» [Jumia un site d’achat en ligne très fréquenté par les auditeurs en master de l’Université Senghor d’Alexandrie]. En effet, cette pluie fait suite à de violents vents qui ont soufflé sur la ville ces trois derniers jours.

Quand on sort des locaux de l’Université Senghor, on constate que les « Alexandrins », si je puis me permettre ce gentilé [gentilé bien utilisé entre auditeurs de l’université pour désigner les habitants de la ville d’Alexandrie], n’ont rien à envier aux « Cotonois ». Ils maîtrisent eux aussi les astuces pour circuler, surtout quand on est piéton. Une gymnastique indescriptible pour quitter un point A vers un point B ou pour esquiver une flaque d’eau. Et je me suis bien marré quand un Béninois est venu me susurrer à l’oreille : «On dirait la grande voie pavée de Gbégamey à Cotonou». Pour l’anecdote, cette voie est l’une des plus inondées du centre-ville de Cotonou.

L’inondation existe bel et bien ici aussi en Egypte, et cette pluie du 25 octobre a servi de testeur.

Partagez

Commentaires

Hermann
Répondre

Bel article James qui décrit bien Alexandrie en saison pluvieuse. Et ton style évolue.